no-redim

Une vie de recherche...

Tachi dori

   Irimi nage    Irimi, 1975

Kumitachi

Vienne
     Shomen uchi
    Tsuki 
     Relâchement
 
 
     St Pétersbourg, 1992
    Oeuvre de jeunesse
     Lesneven, 2004
    Tarascon, 2007
    Relâchement et vitesse
    Aix en Provence, 1994
     Morteaux, 1991
     Belfort, 1989
     Kumitachi, 1984
    Kumitachi, 1976
     Comprendre le corps grâce que ken
 

 

 Tachi dori, Irimi nage en évolution ?

Vidéo de 1975, je n'ai jamais vu Sensei pratiquer cette forme d'irimi. Aprés consultation et expérimentation, je découvre  qu'il s'agit de deux opportunités qui offrent trois possibilités: par la  gauche seulement, par la droite ou enchaînement des deux, après contrôle de la tsuka sur une rotation de tori dans le même sens qu'Aite, pouce vers le bas...

 

 

 Tachi dori, Irimi nage, 1975

 

 

 Shomen contre shomen.

Sensei illustre, mieux qu'avec des mots, la notion d'harmonie avec le ken : il parlait de «Wa no tachi».

Et celle, moins visible, du regard profond qui  perçoit tout sans rien regarder... Un trés long entraînement  est nécessaire. Impossible de comprendre cette notion tant que l'expérience ne l'a pas construite !

 

 

 Tsuki en réponse à shomen

«Irimi», serait, ici, une conséquence de la concordance entre les kissaki.  Pour l'illustrer, Jean-Luc  Fontaine imaginait un lien entre les pointes  dont l'une entraînerait l'autre... A vivre, impérativement....smiley

 

 

 

 

 

 Relâchement

Ressentir le relâchement sinon tout se bloque, comme le caricature Sensei.

J'ai ralenti le passage où Sensei détourne l'attaque tsuki...C'est un mouvement glissé,  paisible et non une frappe en force, comme je l'ai souvent fait ! Sans doute faut-il en passer par là?
Observer, en plein écran, la rotation interne de son poignet droit et le centrage du gauche.

 

 Kumitachi,

démonstration de 1984, Paris ?

 

 

 

 Kumitachi de jeunesse

Un technicien parfait, dont les épaules se sont dénouées peu à peu ! C'est peut-être au sujet de cette évolution personnelle que Maître Tamura nous a dit lors d'un stage de vétérans,  en 2007, à Bras :
 
« C'est moi qui vous ai appris cela, venez maintenant dans les stages pour m'aider à le corriger»

 Trente ans de Présence en France

 

 

 

Ken démo -1984-

 
 
 
 

 

 Morteaux 1991

Je me régale de voir comment Sensei travaillait dans son jeune âge; c'est tout son chemin en perspective. Ici, je m'amuse à comparer son «agressivité» à ce qu'il appellera plus tard la notion d'IRIMI et avec quelle paix intérieure elle s'exprimera.!!!..

 

 Kumitachi, St Pétersbourg, 1992

 
 
 

 

 
 

 Ken, source de l'Aikido

Résumé, en quelques secondes, de toute une vie de recherche...

 

 

 Vitesse et relâchement

Pas de relâchement physique sans relâchement mental - ils sont reliés par le système nerveux: c'est le modèle que l'on peut tirer de cette maîtrise du ken...  Sensei invite à explorer cette direction.  Dans  «La pleine conscience» publié chez POCKET, Les FEHMI montre comment, par éléctro-encéphalogramme, il a mis en évidence la synchronisation en ondes alpha des hémisphères cérébraux, si l'attention s'attache aux dimensions spatio-temporelles, celles de l'Aikido...

 

 

 Bokken à Lesneven en 2004

 

 Travailler encore et encore..avec le sourire !

Le corps découvre ce qu'il pratique lui-même... Le reste n'est que bavardage !  Ici, Sensei montre  que la pratique du Ken permet d'affiner notre pratique à mains nues.

 

 

 Deux formes au ralenti

Attaque shomen, 1ère réponse shomen( yokomen ?) 2ème, coupe sous les bras  puis la nuque

 

 

 Shomen contre yokomen, Tarascon 2007

Jean-Luc Fontaine le répétait sans cesse, Sensei le montre !

 

 

 Apprendre un kumitachi, Belfort, 1989



L'Aikido de Tamura Senseï

Top