Ikkyo (Simultanéité des actions)
    Kokyu nage - (2006)
    Kokyu nage - (2008)
     Kokyu nage - (2009)
    Ude garami, à partir de suwari waza

La spontanéité de Sensei permet de constater la perméabilité d'approche

  Entre gyaku hanmi katate dori    katate ryote dori   kata dori. et sode dori 

 

  Ikkyo

Changements - Tai sabaki - de hauteur, d'orientation et déplacements du corps autorisés par un excellent ancrage au sol, 
serait-ce  le ki de la terre ?
 

 

 

 Kokyu nage - 2009

Fexibilité de toutes les articulations du bras ? Oui bien sûr ! Mais sans la mobilité  inférieure du corps, aucune disponibilité du haut n'est possibile!  Il  suffit, pour s'en convaincre de regarder attentivement les ralentis : Sensei place son avant-bras contre celui du partenaire, créant ainsi un point d'harmonie  ; dès cet instant,  le bras  de Sensei ne bouge plus, il est centré sur le point d'harmonie.  Le bas du corps entre en mouvement et déplace ce point entraînant aite dans un déséquilibre imparable: c'est probablement ce que Maître Tamura voulait dire quand il nous rappelait de ne pas déranger le partenaire ?!

 
 
 

 Kokyu nage 2008

Quoi qu'il y paraisse, tout le corps participe à cette construction, jusqu'aux pieds.

 

 Ude garami, à partir de suwari waza, sode dori

Sensei a enchaîné  un travail en suwari waza puis en tachi waza.  Il semble qu'il identifie les deux approches ? à nous de l'expérimenter. J'ai laissé la séquence finale qui amusait souvent Sensei..., semble-t-il ?indecisionChacun fera bien d'autres observations, il n'en manque pas !...(Voir la séquence précédente en suwari waza, ici )

 

 

 Sode dori, Kokyu nage (St Pétersbourg, 2006)

Avoir soin  de repérer les mouvements du bassin à l'origine de la technique...
 


L'Aikido de Tamura Senseï

Top